Mes Otome Awards 2019 !

Fortement inspirée par l’initiative d’Enid et de sa version des Oscars façon Otome. J’ai le plaisir d’y ajouter, mon petit grain de sel en vous présentant toute mon année 2019 otomesque en vous parlant du meilleur…. comme du pire !

Prix de la meilleur découverte: Taisho x Alice.

Disponible sur PC (en 4 parties) et en version compilé sur PS Vita et Switch

Putain de bordel à culs, ce jeu ! Si vous n’avez pas lu ma review sur Otome News c’est par ici. Ce jeu est littéralement tout ce qu’on attend d’un bon Otome Game: Une histoire bien ficelée dont chaque route est appréciable indépendamment tout en formant un immense puzzle dont le motif final et incroyablement splendide; une héroïne entreprenante maîtresse de son histoire, des interactions loufoques et du drame posé par des thématiques dures. Oui, on chiale dans ce jeu. L’épisode 1 est d’ailleurs disponible sur Steam traduit en anglais. Je dois vous avouer que je ne suis pas d’accord avec tous les choix de traduction plutôt… osé ? N’est-il que ça reste du très bon boulot dans l’ensemble.

Prix du portage le plus attendu: Shinigami to Shoujo

Disponible sur PSP et maintenant PS Vita

Jouer une deuxième fois à son Otome préféré de tous les temps en meilleure qualité c’est une bonne expérience. Une très bonne expérience surtout quand on avait la flemme de débloquer tous les dialogue bonus la première fois #ThugLife. Maintenant j’aime encore plus ce jeu. Et je vais réécrire une review. Pour pitcher un peu pour les nouveaux et les plus flemmard: Shinigami to Shoujo, c’est l’histoire d’une belle jeune fille et d’un auto-proclamé dieu de la mort amnésique qui partent ensemble à la recherche du plus beau mot au monde, sans même savoir si un tel mot existe bien. Ce jeu est emprunt de mélancolie et de nostalgie. « Ce n’est ni une tragédie, ni une comédie, c’est une fantaisie narrée. » (oui enfin même si y a un léger penchant pour le tragique selon le point de vue.)

Pris du meilleur jeu waafu: Yoshiwara Higanbana

Disponible sur PC en version R18, et sur PS Vita et Switch en version tout public

Plonger dans le quotidien d’une prostituée de l’époque Edo n’est effectivement pas de tout repos. J’ai un souvenir très plaisant de ce jeu qui m’offrait à la fois la saveur douce-amer dont je raffole avec quand même un côté très satisfaisant.

Prix de la plus forte bromance: Binary Star

Disponible sur PS Vita

J’aurais pu aussi mettre le prix du « me jugez pas sur la couverture ». Ou celui du « les perso secondaires sont mieux que les principaux » Alors que j’écris ces lignes je n’ai pas encore finit le jeu (il me manque 2 routes) mais TOUT sentait fort, sentait bon la bromance dans cet otome policier aux allures atypiques.

Prix de la plus grosse déception scénaristique: Meiji Tokyo Renka

Disponible sur PSP et PS Vita et mobile aussi mais c’est une autre histoire

Alors déjà. Sachez que le jeu PSP auquel je me suis essayée pour un deuxième tour est à des années lumières de littéralement tous les produits de la licence meikoi, dont l’anime qui est plutôt pas mal. Clairement ce jeu c’était du only for the fanservice des fameuses dummy head mic mais à ce stade là autant acheter des Drama CDs on se sentirait moins con(ne).

Prix du système le plus pété qui sert à rien: VARIABLE BARRICADE

Disponible sur PS Vita

Je pense avoir plus apprécié Variable Barricade que la plupart des gens. Mais s’il y a bien un truc que je lui pardonne pas c’est son système qui ne sert ABSOLUMENT PAS les intérêts du jeu. C’est joli de faire une flowchart avec des parties à débloquer, mais à quoi bon compliquer les choses quand son scénario se veut linéaire ? On est pas dans Psychedelica bordel !

Bonus; coup de cœur sur mobile: Ken ga Toki

Pour dire vrai, je ne sais pas si c’est bien un Otome ou juste un RPG mobile à gacha avec une protagoniste hyper attachante. Mais je dois avouer que je m’en bats les ovaires; même si j’ai espoir qu’une route de Mitsukuni apparaisse par magie un jour pour concrétiser mon SHIP avec l’héroïne. J’ai rien à dire à part que c’est un RPG dans l’univers de Ken ga Kimi aux graphismes splendides et à l’histoire palpitante. L’aventure est d’ailleurs sublimée par la protagoniste que j’aime comme si c’était ma fille. MA FILLE.


Les oubliés:

  • Collar x Malice: J’ai préféré les perso secondaires et l’héroIne était largement moins intéressante à mes yeux que ce dont on racontait. Mais sinon c’était formidable comme aventure.
  • Les fandiscs de Code:Realize: Ecoutez dans ces fandiscs il y a Watson, cad l’amour de ma vie. Je ne peux pas JUGER.
  • Kenka Bansho Otome: Très trèèès bon, même si j’ai préféré donner des patates que le système d’event un peu old school. Petite déception pour les routes amitié qui apportent rien à l’histoire à mon sens.
  • Shiritsu VerBara Gakuen: Plus un VN qu’un Otome mais pour ma part j’ai beaucoup apprécié l’inspiration vieux shoujo volontairement kitch. Par contre la route de Nozomi est une arnaque.
  • Getsuei no Kusari, Sakuran Paranoia: Pas aussi tragique que je l’avais prédis mais c’était une bonne expérience quoique susceptible de vous faire perdre toute foi en l’humanité.
  • Nekketsu Inoubu Trigger Kiss: Un peu beaucoup mais pas trop déçue par ce jeu vu que j’ai payé 14 euros. C’est drôle et l’héroïne est magistrale mais on a l’impression que le jeu s’arrête quand la romance commence.
  • Moujuutsukai to Ouji-sama: Si l’héroïne n’était pas aussi cool j’aurais crié au scandale. J’ai trouvé le jeu assez moyen mais je me suis quand même prise d’affection pour les personnages que j’ai vraiment hâte de retrouver dans le fandisc !

Voili voilu j’aurais aussi voulu parler de mes héroïnes préférées de cette année, mais bon j’ai déjà prévu un top 20 (oui, 20) pour…. plus tard.

Bonnes fêtes de fin d’année, des bisous.

6 réflexions sur “Mes Otome Awards 2019 !

  1. Ah oui l’héroïne de Ken Ga Toki est vraiment très mignonne, dommage que cela ne soit qu’un gacha game et non pas une véritable suite de Ken Ga Kimi et que Ransetsu ne soit pas draguable.

    J'aime

  2. Ah oui l’héroïne de Ken Ga Toki est vraiment chou, c’est dommage que cela ne soit qu’un gacha game et pas une vraie suite à Ken Ga Kimi, j’aurais aimé que Ransetsu soit draguable *Snif*.

    J'aime

  3. En tout cas Taishou Alice m’a donné envie de jouer à Shinigami To Shojo, c’est juste dommage qu’ils n’aient pas traduit entièrement Taisho Alice et sorti sur Switch.

    J'aime

  4. Il me tarde de voir ton top 20 de tes héroïnes préférées, je trouve cela toujours intéressant de voir le classement des waifu des autres joueuses.

    Je n’en ai entendu que du bien et Taisho Alice n’a pas volé sa réputation, c’est l’un des otome game le plus drôle que j’ai jamais vu et le fait que Yurika soit elle même déjanté le rend encore meilleur. 😆

    Comme je te l’ai dit sur Twitter Ichika est trop surcotée pour se qu’elle vaut. Je préfère largement Kotoho qui aurait fait une bien meilleure héroïne.

    👀Au passage tu comptes faire une review de Hana Awase Iroha Hen ou de la série des Hana Awase un jour ? j’ai vu que Momotose était enfin draguable, elle a une classe folle en homme enfin c’est il à présent. 😍 Du coup j’ai relégué Karakurenai à la deuxième place, c’est Momotose mon husbando à présent pourvu que se soit lui le canon love interest de Mikoto, c’est plus Momotose Hen ouais.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s